Quels sont les risques en surface en cas de stockage, comment sont-ils mesurés ?
L’un des objectifs des recherches menées dans le laboratoire est d’étudier l’éventuelle remontée d’éléments radioactifs vers la surface, à quelle vitesse et avec quelle activité à terme. Ces recherches seront prises en compte dans une analyse de sûreté qui donnera une indication sur la fiabilité ou non d’un stockage.

Quelles sont les conséquences pour la santé, pour l’environnement ?

En ce qui concerne le stockage souterrain, il est impossible de savoir aujourd’hui quel serait son impact sur la santé ou sur l’environnement.

Les risques ont-ils été mesurés et étudiés ?

La procédure d’autorisation de construction du laboratoire contenait notamment une étude d’impact pour l’environnement, et une étude de danger pour les risques. Cela sera sans doute prévu en cas d’un éventuel stockage.

Y aura-t-il un centre de mesure permanent de l’air et de l’eau ?

Il existe déjà, dans le cadre d’un Plan de suivi de l’environnement, des mesures relatives à l’eau, l’air, la faune, la flore, le bruit… Le Comité Local d’Information et de Suivi est destinataire des résultats et les met à disposition du public à son antenne de Bure.

Les nappes phréatiques peuvent-elles être touchées ?

La contamination des nappes phréatiques est un risque envisagé. Les recherches menées en laboratoire doivent permettre d’évaluer ce risque.

Existe-t-il des risques pour la stabilité du sol ?

L'impact d'événements tels que les séismes fait l'objet d'études dans le cadre de la construction du laboratoire.

Qui assure la sécurité à l’intérieur du laboratoire ?

Il s’agit d’une société privée de gardiennage, sous la responsabilité de l’Agence Nationale pour la gestion des Déchets RAdioactifs.